ESAL
Connexion

ÉSAL — site de Metz
1, rue de la citadelle
57000 Metz
03.87.39.61.30
metz@esalorraine.fr
ESALESAL

ARC Images lancinantes et subtilité de la forme.

Initié par : Agnès Geoffray et Emilie Pompelle

 Atelier (S7, S8 et S9) – Volume horaire : 4h en quinzaine, ponctués par des workshops

Volume horaire : 4h en quinzaine, ponctués par des workshops

Présentation

Repenser les images ou les souvenirs douloureux. L’ARC propose de mettre en visibilité, et d’interroger la représentation de faits intimes ou collectifs violents. Par la subtilité du langage formel employé, il s’agira d’inviter à les partager.

Contenu

Que reste-t-il de la violence ? De ses séquelles ? Comment dépasser les traumatismes et faire matière ? Quelles seraient les clefs pour repenser sereinement les violences infligées et les distanciations nécessaires pour les remettre en perspective et les réinterroger ?

Qu’il s’agisse de grandes ou de petites violences, l’Atelier de recherches et créations Images lancinantes et subtilités de la forme, propose de repenser une « matière » traumatique ou douloureuse, intime, sociale ou historique. Comment la donner à voir et lui donner une forme, en pensant la place et le statut du public. L’étudiant sera amené à poser un regard critique, éthique et esthétique sur la mise en visibilité de ces images lancinantes, latentes et/ou traumatiques. Où s’arrête le « je », pour que puisse commencer le « vous » ?

Nous proposons de poursuivre ce cycle de réflexions et de créations autour des questions sur la violence en abordant la question du geste et de sa valeur sensible, significative et expressive. Les questions de l’attention, du soin et de la réparation mais aussi des survivances des images, seront interrogées en regard de ces problématiques.

Objectifs et acquisitions 

Proposer des séries d’exercices réflexifs et des échanges, afin d’encourager leur compréhension dans une démarche individuelle ou collective.
Opérer un glissement, entre une approche théorique, historique et plastique et la démarche personnelle de l’étudiant.
Interroger l’inscription du sujet dans le champ de l’art contemporain, et l’histoire de l’art.
Finaliser les propositions, penser et diversifier les modes de présentation et de diffusion.
Inviter l’étudiant à développer sa pratique du regard, une acuité, des sensibilités.

Évaluation 

Évaluation en continu : séances de correction individuelle et en groupe.
La recherche est constituée d’une série d’exercices et d’un projet finalisé.
L’appréciation s’articule à travers :
L’assiduité et la participation
La capacité d’analyse de la thématique proposée
La pertinence du propos et des moyens employés
L’intelligence des expérimentations (outils, supports, formats)
La pertinence des références
Les qualités plastiques des réalisations
La présentation et accrochage d’un projet finalisé

Bibliographie

La souffrance à distance. Morale humanitaire, médias et politique, Luc Boltanski, Gallimard, « Folio essais », Paris, 2007
Devant la douleur des autres. Susan Sontag, Ed. Christian Bourgeois, 2003
Jours d’après, quand les photographes reviennent sur les lieux du drame, Nathalie Herschdorfer, Ed. Thames & Hudson, 2011
veiller le tigre. Guérir le traumatisme. Peter Levine, Ed. InterEditions, 2013
La Résilience ou comment renaître de sa souffrance. Boris Cyroulnik. Ed. Fabert, 2009
Posséder et détruire : stratégies sexuelles dans l’art d’Occident, Regis Michel, Beau livre, 2000
La persistance des images, les carnets du Bal#5
Que peut une image, les carnets du Bal #4
L’image, événement intérieur, les carnets du Bal #8