ESAL
Connexion

ÉSAL — site de Metz
1, rue de la citadelle
57000 Metz
03.87.39.61.30
metz@esalorraine.fr
ESALESALESAL

Rencontre du soir #3 – Annabela Tournon, « À la recherche des détectives sauvages »

Grupo 65, Casa de la Paz. Cozumel 33 OPIC, affiche, sérigraphie,  1969, 50 x 32,5 cm. Archives Jorge Pérez Vega, collection Saúl Martínez. Photo Annabela Tournon

Grupo 65, Casa de la Paz. Cozumel 33 OPIC, affiche, sérigraphie, 1969, 50 x 32,5 cm. Archives Jorge Pérez Vega, collection Saúl Martínez. Photo Annabela Tournon Grupo 65, Casa de la Paz. Cozumel 33 OPIC, affiche, sérigraphie, 1969, 50 x 32,5 cm. Archives Jorge Pérez Vega, collection Saúl Martínez. Photo Annabela Tournon.

Mercredi 30 janvier 2019 à 18 heures, Auditorium de l’ESAL


L’École supérieure d’art de Lorraine met en place les « Rencontres du soir », espace d’échanges pour interroger les relations entre arts, anthropologie et réalités sociales et économiques avec des chercheurs et des artistes.

« Depuis plusieurs années, je travaille sur l’histoire des années 1970 au Mexique, une époque marquée par la violence politique mais également par une effervescence artistique et culturelle. Cette recherche, d’abord menée dans le cadre d’une thèse, s’est ensuite transformée en un projet d’exposition rétrospective sur un des groupes actifs à ce moment-là, le groupe Mira. Mené à travers différents formats, mon travail sur l’histoire de l’art des Amériques m’a permis de penser ensemble des dimensions de la pratique artistique souvent séparées dans l’histoire de l’art canonique : comment penser les formes artistiques accompagnant des pratiques militantes radicales ? Comment penser la production d’artistes située à la fois dans les arts graphiques et dans la théorie de l’art ? Comment faire l’histoire de la pédagogie en tant qu’activité artistique ? »

 Historienne de l’art et commissaire d’exposition, Annabela Tournon travaille notamment sur le mouvement des groupes d’artistes dans les années 1970 au Mexique, sujet sur lequel elle a organisé plusieurs expositions. Elle est membre de la revue féministe Panthère première, co-fondatrice de la revue d’art bilingue TADA, et contribue régulièrement à des revues telles que Jef Klak ou revue Incise. Elle participe au groupe de recherche Mondialisation, art et prospective (INHA), et à la Red Conceptualismos del Sur.

Parmi ses publications récentes : https://jefklak.org/les-magiciens-de-la-geometrie

Autres publications disponibles : http://ehess.academia.edu/annabelatournon

Annabela Tournon est membre du jury de la soutenance blanche des mémoires des étudiants de 5ème années de l’option Communication qui se tiendra le jeudi 31 janvier.

Séance proposée par Bénédicte Duvernay et Claire Tenu, enseignantes à l’Esal