ESAL
Connexion

ÉSAL — site de Metz
1, rue de la citadelle
57000 Metz
03.87.39.61.30
metz@esalorraine.fr
ESALESAL

Les Murs voix 

Du 26 au 29 mai


L’ESAL compte parmi ses « partenaires particuliers » le Signe, centre national du graphisme à Chaumont. C’est dans ce cadre, que 5 étudiantes ont l’opportunité de participer à un workshop proposé par le Signe et encadré par Camille Baudelaire, de l’atelier Baudelaire, studio de recherche et de création qui relie design graphique et volume. 
Une journée de workshop distanciel début mai précédera un temps de quatre jours de workshops en présentiel à Chaumont, à l’ouverture de la Biennale internationale de design graphique du 26 au 29 mai 2021. 

Axe de travail : 

« Si les signes vous fâchent, Ô quand vous fâcheront les choses signifiées »

François Rabelais

Ouvrir un espace inconnu dans ce commun qui nous asphyxie. Proposer des formes intrigantes dans l’espace urbain vivant et construit. Créer des media artistiques qui fassent l’interconnexion entre la typographie, la couleur, l’objet et le papier, avec les messages indicibles et les troubles qu’ils provoquent. Par ce dispositif graphique impactant et visible, réfléchir à la portée des signes et leur impact sur l’esprit humain. 

Il s’agit, en s’inspirant du protocole inventé par Marguerite Stern (feuilles blanche A4, peinture noire, colle à affiches), d’étayer les formes du “collage féminicide”, avec comme objectif la possibilité de prolonger ce travail via la création d’un site internet. Ainsi, le workshop et les collages visent à encourager et à diversifier les modes d’expression graphiques urbains et engagés, facilement reproductibles, économes et efficaces visuellement, de valoriser la relation entre le graphisme et le message, de proposer des formes d’expression inclusives au sein de la ville.

Les étudiant·e·s participeront à définition d’une gamme de supports, formats, typographies, formes abstraites et couleurs, à combiner et composer au sein de l’espace urbain, selon des règles du jeu simples. Ce workshop invitera les étudiants à prendre part à la réalisation éphémère ou pérenne (conception de structures scénographiques) d’une œuvre graphique in situ à Chaumont, sur la base du ré-emploi de matériaux disponibles localement. Il pourra s’amorcer ou être mis en œuvre dans son intégralité, quel que soit le contexte sanitaire, dans la mesure ou une partie du projet inclut la réalisation de “mockups” (montages photo très réalistes), pouvant être réalisés isolément et à distance. Ces mockups seront diffusés sur le compte @feminisme.en.forme.s. à l’issue du workshop (l’ambiguïté concernant la présence réelle ou non des affichages présentés dans la ville, sera volontairement entretenue dans le cadre de ce projet).

+ Le Signe

+ L’Atelier Baudelaire