ESAL
Connexion

ÉSAL — site de Metz
1, rue de la citadelle
57000 Metz
03.87.39.61.30
metz@esalorraine.fr
ESALESAL

L’atelier de recherche sonore (L’A.R.S.)

Éléonore Bak,

Thématique générale

L’ARS élargit la notion de projet. Nous approcherons la conception et la mise en œuvre et en espace d’objets, d’environnements et/ou d’installations sonores. Nous-nous intéresserons tout particulièrement au design sonore et d’expérience, à la scénographie, à l’habillage et à l’aménagement acoustique de lieux. Tout en élargissant ses pratiques et ses connaissances, l’étudiant peut s’inscrire dans l’ARC « Résistences sensibles » et ou l’ARC « éléctrique » (cf. description des Arcs). Il poursuivra ses expérimentations et les éprouvera dans le cadre d’une commande.

Contenu

Une approche spécifique du Son, qui peut servir le projet personnel pour le DNA.

1er semestre : Qu’est-ce qui fait scène ?

L’Atelier propose un approfondissement des techniques d’enregistrement, de composition, de montage, de spatialisation. Nous rencontrerons d’autres outils de création : outre les outils personnels et personnalisés par les étudiants mêmes, nous rencontrerons : des générateurs de fréquences, synthétiseurs analogiques et/ou numériques, magnétophones à bande… ; d’autres amplificateurs/diffuseurs/résonateurs, transducteurs…; d’autres systèmes de spatialisation,dont le dispositif holophonique de Centrale Supélec, campus de Metz (optionnel) et /ou des acousmoniums permettant de traiter des sons en mono— et/ou en multi-sources. L’ARS proposera également des workshops spécialisés (pratique du son et du mouvement, pratiques techniques et technologiques), puis des conférences (théorie du son et du mouvement, rôles du spectateur/auditeur/activateur) et des visites de musées, où nous questionnerons la scénographie et le design sonore. Sous réserve de sa forte motivation, l’étudiant peut s’inscrire dans d’autres workshops et échanges plus spécifiques à ses intérêts (cf. programme des A4, A5 en cours). Il se formera aussi à l’art de l’enquête. Nous-nous appuierons ici sur une pratique performative : l’analyse de nos attitudes et postures de corps et d’écoute dans des environnements naturels et /ou artificiels. Cela permettra d’identifier la « facture et signature spatiale » (caractéristiques plastiques propres ou construites de l’espace); de prendre conscience et de comprendre des effets sensibles (interaction entre phénomènes acoustiques, (micro) climatiques) ; de questionner / analyser les enjeux culturels (nous interrogerons ici notamment le passage du fil à la ligne, à la trajectoire, aux traces, aux filiations) ; de découvrir ce qui se forme et transforme au contact des architectures (convolutions gestes corporels et ambiants, qui stimulent notre motricité, notre créativité « instrumentale » et « ambiante » : la notion de well temperated bodies and spaces). Nous identifierons des exemples dans l’Art et l’architecture. L’étudiant mettra toutes ces connaissances au service de son projet personnel et/ou collectif. Il saura également mieux répondre à des commandes (à l’exemple de projets historiques : design sonore pour l’exposition le « Jardin potager, un petit monde », musée de l’image d’Epinal 2017/18 ; design sonore pour Thimothée Bouloy, chorégraphe, dans le cadre d’un spectacle de danse in festival « cours toujours », N.E.S.T Thionville 2018/19)..

2ième semestre : Graines d’ambiances

Finalisation du projet personnel/collectif et/ou de commande sous forme de design d’objet(s) sonore(s), d’installation(s) multimédia, de design d’expériences et de promenadologies dans des espaces in— ou outdoor associée à un dispositif de médiation sensible (protocole d’écoute ; visualisation de phénomènes sensibles) ; projet de recherche naissant.

Objectifs et acquisitions

Appliquer le Son dans le cadre d’un projet personnel (émergeant pour le DNA) et / ou de commande, où le Sonore devient un outil plastique de construction autonome ); connaître tous les enjeux d’une conception / création d’ambiance ; développer une méthodologie et une expression personnelle de plus en plus consciente.

Évaluation

Maîtrise de l’outil, de l’expérimentation ; méthodologie de travail ; faculté d’analyse ; justesse plastique et expressive ; capacité de travailler en équipe ; projet personnel de recherche ; pertinence réflexive ; capacité communicationnelle et rédactionnelle ; documentation. Se reconnaître à travers une auto— évaluation est un atout important.

Bibliographie

Communiquée en début d’année.