ESAL
Connexion

ÉSAL — site de Metz
1, rue de la citadelle
57000 Metz
03.87.39.61.30
metz@esalorraine.fr
ESALESAL

POST-IT : UN ATELIER REPOSITIONABLE

Christian Globensky, Jean-Denis Filliozat & invité(e)s

Semestres 5 & 6 / 2ème et 3ème Art & Communication – Cours pratique et théorique en quinzaine

2 heures en amphithéâtre + 2 heures de suivi de projet / 4 heures de correction collective dans les espaces de l’ÉSAL

Thématique

L’atelier « Post-it » questionne la relation qu’entretiennent les artistes à la commande et aux notions d’accrochages, de dispositifs, de monstrations, de scénographies et donc, d’exposition. L’acte d’exposer, quelle que soit sa forme et sa durée, associe simultanément le discours posé par l’artiste à un dialogue avec le projet du commissaire qui passe une commande via un projet d’exposition. Se référant à la
diversité des pratiques et des prises de position des artistes, cet atelier, par son approche professionnalisante, permet aux étudiants de développer un regard lucide sur leur rôle et leur engagement.

Objectif

Au lancement de chaque projet Post-it, les étudiants sont invités à répondre à une commande. Les professeurs jouent le rôle de commissaires d’exposition, en leur soumettant une thématique rédigée et argumentée. Ces rencontres collaboratives permettent de développer et d’approfondir le champ de références lié à cette commande d’exposition, en s’appuyant sur l’actualité de l’art contemporain, mais aussi sur l’analyse de documents (livres, photos, vidéos, sites) en relation avec les réflexions élaborées pour chaque projet. Les participants produiront, dans un temps court, une réalisation dont le contenu, tout en respectant leurs enjeux personnels, s’accordera avec le thème proposé par l’atelier. L’installation des travaux dans l’espace sera prépondérante dans la démarche entreprise.

Contenu

La recherche thématique dans des catalogues d’expositions permet d’appréhender les manières dont les commissaires présentent leurs visions de l’art contemporain et les modes stratégiques développés par les artistes pour englober ces questionnements dans leurs propres pratiques. Il s’agit bien ici d’éveiller les étudiants aux potentialités à l’œuvre dans leurs productions, en leur dévoilant les arcanes de la recherche appliquée à l’art contemporain. Le temps de l’exposition des réalisations donne lieu à des commentaires et appréciations auxquels tous les étudiants participent. Tous les espaces de l’école peuvent être sollicités. Chaque rendez-vous « Post-it » est photographié et filmé puis archivé afin que chacun puisse se constituer un dossier, un book comprenant aussi une partie rédactionnelle (description du projet / analyse.)

Évaluation

Inscription culturelle dans le panorama de l’art contemporain, pertinence et qualité de la mise en espace de chaque projet. Une brève présentation, rédigée par l’étudiant, doit faire ressortir en quoi son projet s’accorde à la thématique, mais aussi enrichit les possibilités d’interprétation de son propre travail. En y associant des outils créatifs — dessin, peinture, vidéo, photographie, volume, son, multimédia, l’installation, la pièce unique, le multiple —, l’étudiant doit justifier le dispositif de monstration — le white cube, la black box, l’espace public, l’édition —, démontrer en quoi il est approprié et de quelle manière il exemplifie le contenu de sa production.