ESAL
Connexion

ÉSAL — site de Metz
1, rue de la citadelle
57000 Metz
03.87.39.61.30
metz@esalorraine.fr
ESALESALESAL

Interférences

INTERFERENCES from ESAL Metz on Vimeo.

En mécanique ondulatoire, l’interférence définit deux ondes susceptibles d’interagir.
L’alliance du pôle musique et danse et du pôle arts plastiques depuis janvier2014, en un même établissement public de copération culturelle – l’ÉSAL – se voulait créatrice à coup sûr d’interférences.

Depuis le XXe siècle, les arts visuels et les arts du son se sont vus considérablement étendus (extension à de nouveaux matériaux, de nouveaux sons, de nouvelles techniques…). Certains artistes ont remis en cause les frontières et ont questionné les relations entre les différents domaines artistiques. Depuis, de nombreuses interactions n’ont cessé d’être suscitées.

Comment traduire une idée commune à travers différentes formes d’expression?

Durant l’année 2016/2017, les étudiants de deuxième année du pôle musique et danse et du pôle arts plastiques ont décidé de travailler à cette question. 
Cinq groupes ont présenté un projet commun alliant leurs arts. La séparation trop souvent distincte entre ces deux domaines artistiques a finalement laissé place aux nombreux liens et interférences. Chaque groupe a trouvé un vocabulaire commun (forme, matière, composition…) et a mis en jeu des notions communes (espace,temps,mouvement…). En partant d’idées des plasticiens ou bien d’idées des musiciens, tous ces échanges et recherches ont été riches en découvertes.
Malgré des modes de fonctionnement et de travail différents, la collaboration de tous ces mélanges artistiques s’est concrétisée grâce à l’engagement fort de chacun des acteurs du projet.

 Les groupes mis en place durant l’année 2016/2017 :

«RÉSONANCE», piano,saxophone et design sonore: Athéna Bando, Quentin Thomas et Madison Wassermann

« NUR WER DIE SEHNSUCHT KENNTWEISS, WAS ICH LEIDE », flûte traversière, chant, piano et vidéo-photographie: Manon Belin, Sophie Desmars, Lise Diou-Hirtz et Sacha Leclerc

«RICOCHETS», violon, paysage sonore et performance-peinture: Andréa Gandecki, Clémence Brandenbourger et Floriane Dez

«SATIE’S FRICTIONS», piano et performance-dessin: Alizée Faura et Pauline Delaville

«CARILUMI», bande électro-acoustique et installation vidéo: Betty Zimol, Jonas Cordier, Jérémy Langouet, Qing Xia et Nathaliia Kuksa