ESAL
Connexion

ÉSAL — site de Metz
1, rue de la citadelle
57000 Metz
03.87.39.61.30
metz@esalorraine.fr
ESALESAL

Archéologie imaginée. Une rencontre entre artistes et chercheurs, entre photographie et archéologie, 2019

Filser N. (dir), Étudiants participants (aut.), Férard J., Nouvel C. et Geoffray A. (coor.), Kriebs C. (design éd.),[édition dans le cadre de l’Atelier Flash Image de l’École Supérieure d’Art de Lorraine Pôle arts plastiques Metz en partenariat avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles — Service Régional de l’Archéologie, Maison de l'Archéologie et du patrimoine de l'Eurométropole de Metz, musée de La Cour d'Or — Eurométropole de Metz], Metz : ÉSAL, 2019

La photographie est un outil essentiel à l’exercice de l’archéologie, car elle permet de fixer un certain nombre de données éphémères, que les contraintes d’un chantier de fouille ou la fragilité de certains vestiges ne permettent plus de rendre autrement accessibles.

Ainsi peut-on considérer que l’archéologue voit et construit d’une certaine façon son discours scientifique à travers l’œil d’un objectif. Pourtant, au-delà de cette vision normalisée, la photographie offre bien d’autres possibilités de perceptions de cette discipline.

C’est dans cette perspective que deux archéologues du ministère de la Culture et de Metz Métropole ont proposé en 2018 et 2019 à 2 enseignantes-artistes et aux étudiants en 3e année de l’École Supérieure d’Art de Lorraine (ÉSAL), de développer leur propre vision autour du concept d’archéologie.

Ce travail explore les relations esthétiques et sensibles de cette rencontre entre artistes et chercheurs en quête de nos origines. [...]

À partir d’un vocabulaire choisi — archéologie, hypothèse, musée, palimpseste et vestige — les étudiants ont pu parcourir et étudier le monde de l’archéologie par le langage des images. Les échanges avec les archéologues ont été précieux, et la diversité des réalisations offre des approches singulières et étonnantes. L’ensemble des œuvres produites a donc donné lieu à deux expositions : l’une à la Porte des Allemands et l’autre au musée de La Cour d’Or, ainsi qu’à cette publication.

Archéologie imaginée, édition, 2019, crédits : Romain Gamba
Archéologie imaginée, édition, 2019, crédits : Romain Gamba     1/6

BLX (dans le cadre de l’atelier ZÀD), 2021

Filser N. (dir.), ZÀD Team 2021 (aut.), Génot F. (coor.), ZÀD Team 2021 et Génot F. (design éd.), [édition dans le cadre de l’Atelier Zone À dessins de l’École Supérieure d’Art de Lorraine Pôle arts plastiques Metz en partenariat avec la Ville de Metz], Metz : ÉSAL, 2021.

BLX est un sigle pour Bellecroix, un nom de code, une synthèse étymologique relevée sur les murs, une signature, comme la marque d’une appropriation de l’espace public par certains de ses habitants.

L’édition a été réalisée dans le cadre de ZONE À DESSINS, atelier d’enquête artistique en territoire de l’ÉSAL à Metz proposé par François Génot, artiste et professeur à l’école. En 2020-2021, les étudiants ont porté leur attention sur le quartier de Bellecroix à Metz. Cette édition témoigne d’une année de recherches et de créations et vient compléter l’exposition des travaux de 17 étudiants à la Porte des Allemands à Metz ainsi que les diverses restitutions dans le quartier de Bellecroix. L’édition a été imprimée en juin 2021, en partenariat avec la Ville de Metz.

ZÀD team, 2021 : Anouk Barrié, Antoine Robur, Ani Nikogosyan, Marie Bonnin, Emma Fransisco, Daeseock An, Léa Bignoli, Maxence Dupeyré, Maxence Pinchon, Audrey Gonnet Ashley-Kelly Lopes Vaz, Julie Hesse, Guillaume Vrignaud, Guillaume De La Follye De Joux, Xavier Halfinger, Olivier Petitprez, Marie-Mina Howson-Vieville, François Génot

BLX, édition, 2019, crédits : Romain Gamba
BLX, édition, 2019, crédits : Romain Gamba     1/5

Catabase, d’Antonin Caniparoli (publication du groupe mémoire), 2021

Filser N. (dir.), Caniparoli A. et le Groupe de pratique expérimentale et créative du mémoire (aut., coor. et design éd.), [édition réalisée dans le cadre du Groupe de pratique expérimentale et créative du mémoire de l’École Supérieure d’Art de Lorraine Pôle arts plastiques Metz avec Antonin Caniparoli, artiste et ancien étudiant de l’ÉSAL Pôle arts plastiques Metz], Metz : ÉSAL, 2021.

Antonin Caniparoli est un artiste-conteur travaillant les mots et les images. Nous sommes tous deux issus d’une génération qui a grandi avec l’apparition des réseaux sociaux et la monstration de l’intime. En 2019, il écrit Catabase, un récit mythologique « décollé » du réel. [...]

Cette mythologie personnelle est faite de la volonté de communiquer une expérience de ce que Roger Bastide appelle le « sacré sauvage ». C’est une création pure qui se situe dans le domaine de l’imaginaire, et non dans celui de la mémoire. Néanmoins ce récit mythologique emprunte énormément aux sentiments et à l’expérience d’Antonin. [...]

Si l’on peut ressentir, au travers de la lecture, la transformation de l’expérience de l’artiste sous la forme d’une catabase, c’est avant tout parce que cette forme semble permettre une meilleure transmission de celle-ci. L’aspect initiatique et fondateur qu’Antonin Caniparoli a voulu transmettre est essentiel à ce genre de narration. [...], Romain Vadala, membre du groupe de pratique expérimentale et créative du mémoire de l’ÉSAL, 2021.

Catabase est un publication conçue une première fois en 2019 par Antonin Caniparoli, dans le cadre de l’exercice du mémoire à l’École Supérieure d’Art de Lorraine. La deuxième version est le résultat d’un projet initié dans le cadre des activités du « groupe mémoire de pratique expérimentale et créative du mémoire » de l’ÉSAL. Le groupe, en collaboration avec l’artiste—auteur mène un travail de réécriture et d’édition pour transformer un des mémoires des diplômés en un objet accessible à toutes et tous.

+ Présentation de Catabase, filmée en février 2022

Catabase, édition, 2021, crédits : Romain Gamba
Catabase, édition, 2021, crédits : Romain Gamba     1/6

Dependant participation (édition Vitrine), 2022

Filser N. (dir.), Godinho M. et Santoro V. (aut.), Godinho M. et Santoro V. (coor.), An D. et Lefèbvre C. (design éd.), [édition dans le cadre du Projet Vitrine de l’École Supérieure d’Art de Lorraine Pôle arts plastiques Metz avec Vittorio Santoro, artiste], Metz : ÉSAL, 2022.

L’édition présente surtout la conception, la mise en scène et la répétition avec les étudiants de Parler et montrer/Écouter et regarder, œuvre entre théâtre et performance définie par l’artiste Vittorio Santoro comme une « real-time activity ». Une par une, six personnes montent sur une chaise à intervalles définis pour déclamer à haute voix tout en suivant une chorégraphie préétablie. Cette chorégraphie, en se déroulant, incarne les prises de position portées par les protagonistes. Du haut de ces chaises, chacun peut transmettre des informations, des opinions ou des instructions. Ainsi, cette real-time activity implique spectateurs et acteurs à prendre conscience de la responsabilité de cet acte de « propagande ».

L’œuvre est activée pour la première fois le 3 février 2022 de 17h30 à 20h30 en continu dans la Galerie de l’ÉSAL Metz.

Vittorio décide d’impliquer les étudiants et de concevoir avec eux son exposition Dependant Participation* qui a lieu du 3 février au 20 mars 2022, dans le cadre de Vitrine. 

Vitrine est un espace d’exposition autonome, nomade et itinérant à la dimension d’une des vitres de la Galerie de l’École Supérieure d’Art de Lorraine à Metz.Les projets présentés sont, soit issus de collaborations pédagogiques avec des artistes et des commissaires invités, soit directement initiés par des étudiants. Ce dispositif aux dimensions modestes, permet d’envisager l’exposition autrement. Vitrine est visible jour et nuit et fonctionne comme un espace d’expérimentation qui questionne notre rapport à la vie privée et publique. Il permet surtout de stimuler les étudiants en les confrontant au regard des professionnels du monde de l’art, d’intégrer l’école à la ville, et de sensibiliser un large public aux pratiques de l’art contemporain. Dans ce processus pédagogique, le projet est développé par les étudiants au sein de l’atelier De geste en geste dirigé par Marco Godinho, avec l’accompagnement de Daniel Kommer.

Dependant participation, édition, 2022, crédits : Romain Gamba
Dependant participation, édition, 2022, crédits : Romain Gamba     1/4

Exemplaire / Monsieur P s’allia au sonneur pour passer à l’échoppe réclamer ses envois, mais troua dans son sillage un petit livre à moins de 5 euros. Quelle aubaine!, 2019

Filser N. (dir.), étudiants de l’Atelier de Recherche et Création (ARC) Édition (aut.), Maecha E., Knebusch J. et Tenu C. (coor.), Étudiants de l’ARC Édition (design éd.), [édition réalisée pour la Biennale Exemplaires dans le cadre de l’ARC Édition de l’École Supérieure d’Art de Lorraine Pôle arts plastiques Metz en partenariat avec la Biennale Exemplaires], Metz : ÉSAL, 2019.

L’ÉSAL et plus précisément,  les étudiants  de l’ARC Edition, ont participé en 2019 à la biennale « Exemplaires — Formes et pratiques de l’édition », conçue par les équipes pédagogiques de quatre écoles d’art et d’une université. Cet événement interroge les pratiques éditoriales contemporaines à travers l’organisation d’expositions et d’un colloque.

Après un travail de recherche permettant de dégager une thématique singulière, les étudiants ont sélectionné un ensemble de six livres francophones «exemplaires», publiés durant les cinq dernières années. La notion d’exemplarité ne concerne pas uniquement l’apparence graphique des ouvrages, mais également le processus d’élaboration, l’inscription contemporaine et la relation entre forme et contenu. Une publication éditée par l’école retrace le cheminement des groupes de recherche. Les ouvrages ont été présentés dans une exposition articulant ces regards divers sur l’édition contemporaine.

Monsieur P., édition, 2019, crédits : Romain Gamba
Monsieur P., édition, 2019, crédits : Romain Gamba     1/3

Messine, 2012-2022

Sortie du 2e volet de la publication « la Messine », cette fois présentant la Messine Quotidienne. Le deuxième atelier intensif de caractères typographiques était encadré par Jérôme Knebusch, enseignant en design graphique et typographie à l’ÉSAL Metz et Alejandro Lo Celso, dessinateur de caractères typographiques argentin.

Messine, édition, crédits : Romain Gamba
Messine, édition, crédits : Romain Gamba     1/2

Publication des diplômes

 + Publications des diplômes – version numérique

 + Diplômés 2022

 

Diplômes 2021 / Du côté de l’ÉSAL, le Temps retrouvé (extrait de l’édito)

« Cette édition est dédiée à des diplômés 2021 particulièrement investis dans leur parcours artistique et dans la vie de notre établissement multisite et pluridisciplinaire. Nous avons choisi cette année de publier des rapports de jurys. Ce sont des témoignages éloquents à propos des travaux des étudiants – artistes et de l’accompagnement de l’école, nous souhaitons ainsi partager et rendre hommage aux qualités de tous les engagements positifs à l’œuvre dans cette année chahutée. Nous sommes également fiers des contributions éditoriales, graphiques et photographiques de jeunes professionnels diplômés de l’ÉSAL pour la réalisation de cette publication. »

Patrick Thil, Adjoint au Maire, délégué à la culture et aux cultes, Conseiller métropolitain délégué aux établissements culturels, Conseiller départemental de la Moselle, Le Président de l’ÉSAL ; Michel Heinrich, Président de la Communauté d’agglomération d’Epinal, Vice-Président de l’ÉSAL ; Nathalie Filser, directrice générale de l’ÉSAL. 

Diplômes 2020

La situation exceptionnelle due au Covid-19 et le confinement de mars à juin 2020 ont mené à modifier des modalités de diplômes dans leur déroulement et le calendrier. Cette situation, ainsi que le contexte social ont été des déclencheurs du changement de concept de la publication des diplômes.

Dans une période où l’individu en confinement s’est retrouvé face à lui-même, l’intention de l’école était de dévoiler le collectif et la solidarité dont l’ÉSAL a fait preuve durant l’année et surtout lors de cette période inouïe.

La publication des diplômes 2020 se veut être une édition qui célèbre un instantané de vie collective, un objet vivant, documentant une année « extraordinaire ». La publication a été imprimée en novembre 2020.

Publication des diplômes, 2010-2021, éditions, crédits : Romain Gamba
Publication des diplômes, 2010-2021, éditions, crédits : Romain Gamba     1/3

REVU

L’Édition REVU est éditée tous les ans par l’ÉSAL dans le cadre de l’atelier REVU, qui réunit l’atelier design éditorial du site de Metz et l’atelier design graphique d’Épinal, dans le cadre des « échanges Metz/Épinal ». Il est  dirigé conjointement par Elamine Maecha (Metz) et Cyril Dominger (Épinal).

L’atelier REVU se construit comme un laboratoire de recherche éditoriale, au sein duquel « expérimentation » est le maître mot. À partir d’un corpus d’oeuvres et de textes proposés par les enseignants, les étudiants sont amenés à concevoir un objet éditorial qui s’engage à le «revoir», à en proposer une relecture, un prolongement.

REVU #2021

En 2020-2021, les étudiants ont travaillé sur le roman La maison des feuilles de Mark Z. Danielewski. Le projet final a été imprimé en octobre 2021.

REVU, édition, crédits : Romain Gamba
REVU, édition, crédits : Romain Gamba     1/4

Autres

Le Salon / Revues du Centre de recherche I.D.E. « Image / Dispositif / Espace » de l’ÉSAL, 2008-2015

Le Salon est la revue du Centre de Recherche de l’ÉSAL (École Supérieure d’Art de Lorraine) créé en 2006. Ce Centre de Recherche dirigé par Sally Bonn et Alain (Georges) Leduc intitulé «Image/Dispositifs/Espace » s’est donné pour tâche d’interroger de multiples manières ce qui concerne aussi bien l’image que l’espace à travers la notion de dispositif. La revue comprend les travaux et parcours croisés d’artistes, de praticiens et de théoriciens intervenant chaque année au cours de deux journées de séminaire autour d’une thématique propre à cette notion de dispositif.

Le Salon 8 – Du Travail, encore !, 2015, éd. ÉSAL, Metz, 189 p.

Au sommaire : La fabrique des savoir-faire / Chantier(s) / Séminare adventis / Cahier étudiants / Cahier création 

Le Salon 7 – Du Travail !

Travail de l’artiste — l’artiste au travail  /   Temps et gestes au travail  / Monde du travail

Céline Ahond, Philippe Artières , Patrick Bouchain, Aurélien Débat, Catherine Egloffe, Equart, Marina Gadonneix, Olivia Gay, Joséphine Kaeppelin, Gaëtane Lamarche-Vadel, Laure Limongi, Frédéric Le Moigne , Simon Nicaise, Alex Pou. 

Le Salon 6 – La vitesse, 2013, éd. ÉSAL, Metz, 205 p.

Cette 6e édition de la revue de l’ÉSAL aborde le thème de la vitesse en pensant, non pas depuis une forme de nostalgie, ni de progressisme, mais en se tenant dans le possible, l’ouvert de la vitesse.

Au sommaire : Ralentir /  Suspendre / Accélérer / Séminaire adventis / Cahier étudiant / Cahier création 

Benoît Casas, Pascal Cribier, Denis Darzacq, Arnaud Dejeammes, Claire Decet, Marcel Katuchevski, Anne-Valérie Gasc, Agnès Geoffray, Jochen Gerner, Jérôme Knebusch, Daniel Kunth, Stéphane Maupin, Jean-Christophe Norman, Benoît Pype ,  Franck Smith, Giogio Sommer , Pierre-Yves Soucy , Chloé Tercé, Sarah Toche

Le Salon 5— Question d’échelle, 2012, éd.ÉSAL, Metz.

Le Salon 4— Dispositifs textuels, 2011, éd.ÉSAL, Metz.

Le Salon 3 – Du musée de l’exposition, 2010, éd.ÉSAL, Metz.

Le Salon 2 – Territoire(s) du paysage, 2010, éd.ÉSAL, Metz.

Le Salon - Dispositifs, Architecture et Scénographie, 2008, éd.ÉSAL, Metz.

=> Bon de commande de la revue

Livre de dessin Egrégore

Invités à visiter la cathédrale Saint-Étienne par André— Pierre Syren, directeur des bibliothèques-médiathèques de Metz, les étudiants de première année de l’ÉSAL, accompagnés de leur professeur de dessin Franck Girard, ont exploré l’édifice messin.