ESAL
Connexion

ÉSAL — site de Metz
1, rue de la citadelle
57000 Metz
03.87.39.61.30
metz@esalorraine.fr
ESALESAL

Les ateliers de recherche à l’ESAL

ARC Édition — Jérôme Knebusch, Elamine Maecha

Dans l’ARC Édition, le champ de l’édition est convoqué au sens le plus large : fanzine, journal, revue, livre, estampe, poster, objets fabriqués en séries, imprimés ou sur écran. L’analyse du processus, de l’idée à la production, est essentielle. Il s’agit d’engager des projets d’édition dans une actualité artistique contemporaine et en questionnant son statut, son idéologie, son économie et ses modes de diffusion.

ARC Électrique — Éléonore Bak, Jean-Denis Filiozat, Élamine Maecha

S’engager dans un projet avec la Compagnie d’Électricité de Metz est un choix assumé. L’Arc Électrique concentre ici de nombreux champs de recherche, en interrogeant notamment la porosité entre art et design. Cette recherche appliquée apportera aux futurs diplômés une plus grande autonomie, grâce à des expérimentations en prise avec le réel. L’encadrement multidisciplinaire apporte la richesse des regards croisés, tant théoriques que pratiques, à travers l’intervention d’experts.

ARC Images lancinantes et subtilités de la forme — Agnès Geoffray, Émilie Pompelle, Charles Redon

L’ARC Images lancinantes et subtilités de la forme propose de repenser une « matière » traumatique ou douloureuse, intime, sociale ou historique. Comment la donner à voir et lui donner une forme, en pensant la place et le statut du public ? L’étudiant est amené à poser un regard critique, éthique et esthétique sur la mise en visibilité de ces images. Enfin les questions du soin, de la réparation et de la transmission sont abordées en regard de ces problématiques autour de la violence.

L’A.R.S (L’Atelier de Recherche Sonore) — Éléonore Bak

Fondé en 2009, L’A.R.S offre un contexte propice pour réaliser des projets en son (méthodologie et mise en œuvre). Éléonore Bak, artiste, docteure en architecture et chercheuse associée au laboratoire CRESSON/ÉNSAG (Centre de Recherche sur l’Espace Sonore et l’Environnement Urbain, École nationale supérieure d’architecture de Grenoble) donne une coloration spécifique à la recherche. Elle s’appuie sur des partenariats scientifiques spécialisés pour assoir le son « comme matériau plastique et de construction » d’environnements naturels et artificiels.

Le LabVIES (Laboratoire de design d’espace et d’interface) — Jean-Denis Filiozat, Christian Globensky,

Le LabVIES centralise le travail de recherche sur les installations, les dispositifs scénographiques et l’espace d’exposition comme médium développés à l’ÉSAL. Le champ de recherche est ici la « spatialisation » des réalisations plastiques, audiovisuelles et numérique. Il s’agit de mettre en place des protocoles d’expérimentation grâce aux modes d’interactions offerts par le médium exposition, et enfin, initier la recherche, théorique et appliquée, portant sur les thématiques Arts, Sciences et Technologies. 

Séminaire D(écrire) — Claire Tenu

Une réflexion sur le point de vue, par les œuvres, en interrogeant les écarts et les relais entre description topographique (par l’enregistrement objectif) et description littéraire (par la langue d’un sujet). Déceler comment peuvent se jouer les relations du corps, de l’histoire, de l’espace et du territoire au prisme des formes descriptives.

Séminaire EQART – Célia Charvet, Agnès Geoffray

Portés par une dynamique de groupe, les étudiants expérimentent leur travail en contexte, dans des espaces intérieurs ou extérieurs, publics ou privés, dédiés à l’art ou non. Il s’agit de concevoir et réaliser, du montage jusqu’à la diffusion, trois ou quatre événements par an sur des temps courts en intégrant, détournant et réinventant les contraintes spécifiques à chacun des espaces proposés.

Séminaire Messine (Type Design) — Jérôme Knebusch

Prolongeant l’atelier Typographie, une initiation à la recherche en type design est proposée depuis 2011 sous forme de workshops ponctuels en partenariat avec la fonderie argentine PampaType. Ce séminaire se construit comme un projet de groupe trans-générationnel. Il s’intéresse au dessin de caractères se pliant aux exigences d’une lecture longue, à un dessin sur mesure par rapport à des besoins spécifiques (tailles, supports, fonctions) et contribue à l’identité graphique de l’école.